Revenir au site

Comment trouver de l'exposition pour les artistes visuels ?

· societe

Malgré l'échec de fermer leurs portes, les artistes visuels peuvent sourire. Le Web est une fosse profonde. Il y a ce qui est diffusé sur Google Arts & Culture et il y a ce choix, qui comprend des projets audacieux, certains même sans images.

Les dessins autobiographiques de Napachie Pootoogook, récemment publiés (le spectacle commence le 18 mars), écriront le solo posthume de l'artiste inuit décédé en 2002.

Le galeriste nous a invités à observer les détails du quartier "créés par la vision collective des artistes Graff et de l'architecte montréalais Pierre Mercier-Boyer en 1974".

"C'est presque comme si vous y étiez presque", a-t-elle écrit, souriant également à l'addition. Pour apprécier pleinement les peintures intimes de l'artiste, il propose de se rendre sur le site de la galerie, qui, il faut le dire, a été utilisé pour documenter toutes ses performances, une œuvre à la fois.

Pour les oreilles

Présentée au Diagonal Center en mars, l'exposition Histoires d'histoire a vu un nouvel élan dans une version audio inhabituelle. Le podcast raconté par la conservatrice et directrice du centre, Chloé Grondeau, est disponible sur le site Internet de Diagonale.

Prolongée jusqu'au 1er mai, peut-être plus en fonction de la durée de la pandémie, Histoire est la première d'une série inspirée d'études sur la mémoire de la chercheuse Marianne Hirsch. Dans ces «histoires potentielles différentes au lieu d'une, linéaires et hégémoniques», les environnements narratifs «évoquent un mélange de faits, la possibilité de voir d'autres futurs, même de Noël».

Le choix du podcast est beaucoup plus sage, car il permet la réécriture des arts visuels. Rappelons que sur les six projets retenus, Danica Dakic revendique un hôpital psychiatrique en Bosnie. L'œuvre propose "une véritable utopie, un monde à part entière, un lieu clos et fantasmagorique où les illusions offrent un contraste vicieux avec la vie concrète".

Programme journalier

La Galerie de l'UQAM a trouvé une nouvelle façon de rendre publique sa collection impossible, presque exclusivement dans l'art contemporain. Chaque matin, la mini-exposition thématique s'est agrandie. Oui, oui, tous les jours, via Facebook.

Les thèmes mettent l'accent sur la collection et l'histoire de la galerie universitaire. La semaine dernière, le programme Sound and Music a réuni des œuvres de Patrick Bernatchez, Graham Fagen, Michael Snow et bien d'autres. Sachez simplement que les archives ne permettent pas d'écouter le piano orbital de Bernatchez (2011) ou la transcription musicale sur la structure arborescente de Giuseppe Penone (2012-2015).

Les capsules quotidiennes contiennent plus que des reproductions. S'appuyant sur la plume de sa directrice, Louise Déry, la galerie peut proposer une abondante littérature, comme une monographie sur la neige, publiée autour d'elle, ou l'article "Arts visuels et contre-musique" (Esse, 2014). Louise Déry répertorie les artistes qui traitent la musique "comme un ingrédient chronique, un matériau architectural marqué dans le contexte de la performance".

À noter que de 2018 à 2023, la Galerie de l'UQAM présente une exposition virtuelle de 150 ans / 150 œuvres: l'art canadien comme œuvre d'histoire. C'est l'occasion de le découvrir.

l'inflation des œuvres d'art oblige les artistes à réfléchir à une nouvelle stratégie de communication

Livres ouverts

Le Guggenheim de New York a rendu ses publications accessibles. Plus de 200 titres seront téléchargés gratuitement, une liste qui comprend des centaines et des centaines de livres. Le livre Italian Art Now: An American Perspective (1982) permet, tout en pilotant la production de sept artistes, de rêver d'être ensemble pour une courte période.

Contributions volontaires

Deux musées québécois reviennent au public pour vivre leur printemps. Avec le Musée en quarantaine, «lieu d'échange virtuel», le Joliette Art Museum encourage les gens à travailler sur un thème donné. Des photos, des dessins et d'autres suggestions fournissent un spectacle hebdomadaire. Le jeudi a été choisi comme jour (virtuel) d'ouverture et d'ouverture du thème.

Le concept "Une heure au musée" du Musée de la civilisation propose de nombreuses activités en ligne, notamment des visites de ses collections. Nous ne pouvons parcourir que les articles thématiques proposés (L'histoire gourmande du sucre, Poudres, blush et maquillage ...), mais chacun peut créer sa propre collection en combinant des articles cachés au Québec.

Le Musée souhaite également documenter la pandémie actuelle et inviter le public à partager son expérience. Trouvez le lien "Appel aux citoyens".

Peu d'espace

En période de confinement spatial et de création avec des ressources limitées, comment ne pas imaginer Alberto Giacometti.

L'artiste suisse travaille dans un petit et modeste atelier à Paris. La Fondation Giacometti de Paris propose #GiacomettiChezVous, une programmation ludique et passionnante, de l'exposition Search of Missing Works, sur Instagram, à la diffusion des conférences de la plateforme sur join.me.

Quant aux goûts de Giacometti, ils sont invités à des défis créatifs. Le défi "Un Giacometti dans ma chambre" s'incarne notamment dans la sculpture de figures dignes de l'artiste de toute proximité, comme des vêtements de même couleur.

"N'hésitez pas, dit la Fondation, à poster vos créations sur Instagram en parlant de @fondation_giacometti".

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK